Si les châteaux m’étaient contés…

Si les châteaux m'étaient contés...
Version itinérante de la très belle exposition “Rêves de Monuments” qui s’était déroulée à la Conciergerie, “Si les Châteaux m’étaient contés…” – dont voici l’affiche réalisée il y a quelques mois – pose ses valises au château de Fougères-sur-Bièvre pour y déployer toute une sélection d’œuvres, de maquettes et de jouets tournant autour de l’imaginaire médiéval. Pour les curieux, quelques photos sont disponibles sur le compte Facebook du Centre Monuments Nationaux. Toutes les infos reproduites ci-dessous sont également à retrouver sur la page officielle consacrée à l’événement.

Depuis le Moyen-Âge, les châteaux sont le théâtre de légendes, de contes merveilleux ou de récits inquiétants peuplés de chevaliers et de princesses, de fées et d’êtres malfaisants. Jadis lointains et inaccessibles, lieux rêvés, craints ou fantasmés, les châteaux apparaissent dans le monde de l’enfance à travers l’imagerie d’Épinal, les illustrations de contes de fées puis les jouets et les jeux et se parent des couleurs de la féerie avant de connaître d’autres métamorphoses.

L’exposition « Si les châteaux m’étaient contés… » invite à découvrir cet univers fascinant à travers une collection de jouets anciens et nouveaux, de livres illustrés et en pop-up, de BD, d’images créées par de jeunes artistes, d’extraits de films et de créations inspirées par le thème.

Trois aspects du château imaginaire

Le château médiéval avec son légendaire arthurien, où rodent les ombres de Merlin l’enchanteur, de la fée Viviane et des chevaliers de la Table Ronde.

Plus sombre mais tout aussi fascinant, le château mystérieux que les romans gothiques ont rendu populaire au XIXe siècle se dévoile à travers un livre animé aux images envoûtantes, ainsi que des BD évoquant les fantômes ou les vampires.

Enfin le château féerique que l’on retrouve dans nombre de contes de fées dresse ses tours effilées à travers une édition des contes de Perrault illustré par Doré, une série de livres illustrant le conte de La belle au bois dormant, un château en pop-up magique dans lequel une princesse danse, ainsi que plusieurs jouets vintage des années 90 inspirés des films Disney et très prisés des collectionneurs.

Une exposition itinérante dans quatre monuments nationaux :

Château de Pierrefonds
Du 30 mars au 16 juin 2013

Château de Fougères-sur-Bièvre
Du 22 juin au 8 septembre 2013

Château d’Azay-le-Rideau
Du 14 septembre au 24 novembre 2013

Château de Maisons
Du 7 décembre 2013 au 9 février 2014

Rêve de Monuments, reportage

Je vous en parlais il y a quelques semaines, le Centre des Monuments des Nationaux présente à la Conciergerie et jusqu’au 24 février 2013 une très riche exposition consacrée à l’architecture médiévale et ses rapports à l’Imaginaire. Pour les curieux, un reportage permettant de se faire une idée plus précise de l’exposition vient tout juste d’être mis en ligne sur Youtube.

Plus d’infos ici.

Rêve de Monuments – aperçu

L’exposition “Rêves de Monuments” se tenant à la Conciergerie ayant ouvert ses portes depuis le 22 novembre, voici un petit aperçu de ce que les visiteurs peuvent d’ores et déjà découvrir sur place.
Pour en savoir plus, le site des Monuments Nationaux dispose d’une page dédiée et met également à disposition un dossier de presse très complet.

Rêve de Monuments

Du 22 novembre au 24 février, se tiendra à Paris à la Conciergerie, une vaste et ambitieuse exposition consacrée aux rapports qu’entretiennent l’architecture médiévale et l’Imaginaire. Parmi d’autres illustrateurs, j’aurai d’ailleurs le plaisir d’y exposer l’une de mes réalisations. Toutes les infos sont disponibles sur le site de l’événement.
Ci-dessous la bande-annonce de l’exposition :

Présentation de l’exposition par les Monuments Nationaux :
La Conciergerie – plus grande salle gothique de France – vous convie sous ses voûtes à une évocation de la part de rêve attaché aux monuments médiévaux que sont châteaux et abbayes. Rêve idéaliste de bâtisseurs, mais aussi d’artistes, de littérateurs…
Entrez dans cet imaginaire par la miniature médiévale magnifiant ces monuments d’épopées et de légendes, indissociables des contes de fées. Découvrez la réalisation de ces « rêves de pierre », monuments bien réels, puis leur réinvention créative au xixe siècle.

L’invitation à la rêverie nostalgique dans les ruines, que préromantisme et romantisme ont exalté sous leur forme gothique, offre des oeuvres d’Hubert Robert, Victor Hugo, Gustave Doré et bien d’autres artistes et illustrateurs inspirés. Cette découverte oscille de l’imagerie lumineuse au versant fantastique, mystérieux, inventé par les romanciers gothiques anglais de la fin du XVIIIe siècle. Elle révèle au passage des maquettes, dont la Bastille, objet d’une étrange fascination, ou encore un spectacle d’illusions gothiques, architectures irréelles et dioramas inquiétants.

Ponctuée d’oeuvres contemporaines, l’exposition s’achève sur la mise à la portée de tous, aujourd’hui, du château de légende, à travers l’illustration populaire, les jouets, la BD, le cinéma, les jeux vidéo… Imagerie plus vivante et fascinante que jamais dans sa version féérique, comme dans son versant inquiétant.

Commissaire : Christian Corvisier
Commissaire-adjoint : Francis Adoue