Le Paradoxe de Fermi

fermi

Le Paradoxe de Fermi de Jean-Pierre Boudine, postface de Jean-Marc Lévy-Leblond, éditions Denoël, collection Lunes d’encre, est désormais disponible en librairie.

Présentation de l’éditeur :

Ce n’est certainement pas un hasard si l on attribue à un des pères de la bombe atomique, Enrico Fermi, le paradoxe en trois temps dont voici l’énoncé :
1) Il est peu vraisemblable que nous soyons la seule espèce intelligente dans notre galaxie.
2) Une espèce telle que la nôtre est capable, en quelques dizaines ou centaines de milliers d années, de signaler son existence dans toute cette galaxie.
3) Même des millions d’années, ce n’est rien au regard de l’histoire des étoiles. Conclusion : nous devrions discerner des traces de civilisations extraterrestres partout ! Où sont-elles donc ?
Dans son repaire situé quelque part à l’est de l’arc alpin, Robert Poinsot écrit. Il raconte la crise mondiale dont il a été témoin, les banals événements qui ont mené notre civilisation à son irréversible effondrement. Et dans ses mémoires de précaire survivant se trouve peut-être la solution au paradoxe de Fermi…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s